Logo-isonor-long-blanc
EXPERTISE

Préparer sa maison à l’hiver en 3 étapes

preparer-sa-maison-a-l-hiver-en-3-étapes
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Préparer sa maison pour l'hiver en 3 étapes

Ça y est, octobre est arrivé : place à l’excitation de la rentrée, les nouveaux projets qui voient le jour, les activités qui reprennent. On se projette, on prépare doucement cette fin d’année et le changement de saison qui s’ensuit. Les journées deviennent de plus en plus courtes, les températures plus fraîches, on profite des derniers rayons du soleil pour laisser place à l’automne entraînant avec lui ses feuilles mortes et son festival de couleurs. Avec le début du déclin des températures, la saison hivernale peut être rude pour votre maison et vos factures d’énergie. Chauffage, isolation, canalisations… Comment bien préparer sa maison pour l’hiver ? Quelles sont les priorités pour votre logement ? Nous vous donnons tous les conseils pour bien préparer votre maison aux baisses de température.

femme-devant-fenêtre-hiver

Chauffage, isolation, canalisations… Comment bien préparer sa maison pour l’hiver ? Quelles sont les priorités pour votre logement ? Nous vous donnons tous les conseils pour bien préparer votre maison aux baisses de température.

Améliorer l’isolation thermique de votre logement

Vérifier l’étanchéité de vos portes et fenêtres

Les infiltrations d’air sont les plus courantes en hiver, surtout si votre maison est ancienne. 32% des pertes de chaleur dans une maison sont occasionnées par une mauvaise isolation ou une faible étanchéité des portes et fenêtres. Une inspection des bordures vous permettra de voir si votre habitation est sujette à ce problème. Assurez-vous que les joints de vos portes et fenêtres vous protègent encore du froid, auquel cas il sera nécessaire de calfeutrer vos ouvertures avec des joints en mousse, en plastique, en caoutchouc, en PVC ou en silicone, afin d’éviter toute déperdition de chaleur. Attention, même si le calfeutrage vous permet de minimiser les risques de perte de chaleur, ce système D ne résout pas votre problème d’isolation sur le long terme. Le meilleur moyen pour éviter les déperditions de chaleur reste le changement de vos portes et/ou fenêtres avec un système double vitrage. Remplacer une fenêtre simple vitrage par un double, c’est l’assurance d’un gain de performances thermiques et de sécurité.

Pour tout changement de porte d’entrée ou de fenêtre, faites appel à un professionnel qui vous conseillera sur les différents matériaux à privilégier pour l’amélioration de votre isolation thermique.

femme-devant-fenêtre-hiver

Isoler vos combles perdus

La toiture représente environ 20 % des déperditions de chaleur d’un logement. L’isolation des combles perdus est donc une mesure prioritaire pour réduire sa consommation d’énergie en hiver d’autant que son coût reste raisonnable.

Les combles dits “perdus” représentent l’espace compris sous les toitures inclinées. Souvent non chauffés, les combles perdus sont une réelle source de déperditions thermiques puisqu’ils laissent s’échapper l’air de l’habitat chauffé sans que l’on s’en rende compte : un vrai gaspillage énergétique.

Votre logement dispose de combles perdus ?

Pensez à les isoler avec un isolant performant : entre la laine de verre, la laine de roche ou encore la cellulose, vous réduirez vos déperditions de chaleur et diminuerez votre facture d’énergie.

La laine de verre est un matériau économique qui a la particularité d’avoir un fort pouvoir isolant. C’est donc le matériau idéal si vous souhaitez isoler les murs de votre maison, vos toitures, vos plafonds ou vos combles de façon naturelle. La laine de roche, un peu plus dense que sa rivale, possède une meilleure protection de la chaleur en été. La cellulose, enfin, est un produit écologique poreux qui permet de bénéficier d’une bonne isolation, été comme hiver, tout en résistant aux rongeurs et aux insectes.

Si vous souhaitez économiser du temps et de l’argent, vous pouvez également prévoir un traitement de votre toit pour améliorer sa résistance thermique. En confiant vos travaux d’isolation à un professionnel, vous serez assuré d’une qualité optimale et, dans certains cas, vous pourrez prétendre à des aides financières.
isolation-des-combles-bien-préparer-son-hiver-en-3-étapes

Prévenir le risque d'incendie

Ramoner sa cheminée

Si vous êtes propriétaire d’un logement dans lequel le chauffage constitue une source de dépense, il est important de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir le risque d’incendie.

Pour se faire, vous devez prendre en compte les facteurs de risque qui peuvent entraîner l’apparition d’une flamme, notamment la présence d’un conduit de cheminée mal entretenu.

Ainsi, vous pouvez demander à un professionnel du chauffage de vérifier la cheminée.

Le conduit de la cheminée ou du poêle à bois doit être ramoné une fois par an. C’est une obligation légale. Sans ramonage, des dépôts de suie se forment dans le conduit et peuvent par la suite causer des incendies ou tout simplement mal évacuer les fumées nocives.

Débarrassez votre logement des poussières et autres débris qui pourraient être la cause d’une surchauffe. Les poussières peuvent s’accumuler dans les conduits de cheminée et augmenter la température de la cheminée. Vous devez donc vérifier régulièrement s’ils sont bien dégagés.

Entretenir sa chaudière

La chaudière est un équipement très sensible. Elle doit donc être inspectée régulièrement pour éviter toute panne ou tout dysfonctionnement. Pour prévenir tout risque d’incendie, il est important de bien entretenir la canalisation de votre chaudière, notamment en allant vérifier son état de propreté.

L’entretien de votre chaudière ne doit pas être confié à n’importe qui. Il est essentiel de confier cette tâche à des professionnels du chauffage et du gaz. Ils pourront effectuer les vérifications et le nettoyage nécessaires. Non seulement c’est obligatoire d’un point de vue légal, mais vous allez également en tirer des bénéfices.

L’entretien de votre chaudière n’est pas qu’un simple geste d’hygiène, il peut également vous permettre d’économiser de l’argent. En effet, si vous faites réaliser un entretien régulier de votre système de chauffage, vous pourrez en profiter pendant plus longtemps.

réglage-de-la-chaudiere

Installer un détecteur de fumée

Les détecteurs de fumée sont des dispositifs essentiels qui doivent être placés dans toutes les pièces de votre habitat. Ils vous permettent de tout repérer en cas d’incendie. Pour leur bon fonctionnement, il est nécessaire de faire réaliser un entretien régulier.

Si vous avez déjà un détecteur de fumée, vérifiez qu’il correspond bien aux normes de détecteurs de fumée (norme NF EN 14604), car certains sont jugés défectueux.
Avant de rallumer votre chauffage, vérifiez qu’il fonctionne bien. Les principaux points à contrôler sont les suivants :

  • le signal visuel, mécanique ou sonore indiquant l’absence de piles,
  • le fonctionnement du signal sonore,
  • la présence de l’indicateur visuel indiquant que l’appareil est sous tension.

Si vous n’avez pas encore équipé votre logement de détecteurs, sachez que leur présence est obligatoire depuis le mois de mars 2015. Ils doivent idéalement être placés à proximité des chambres, sur un lieu de passage, et dans la pièce de vie.

Examinez l’extérieur de votre maison

Vérifier l'état de votre la toiture

La première chose à faire avant l’arrivée de l’hiver est de regarder si la toiture extérieure a besoin d’une réfection. Les tuiles sont-elles en bon état ? Est-ce que le toit est couvert de mousse ? Les bardeaux sont-ils endommagés ?

Nous vous recommandons de nettoyer le toit en cas de prolifération de mousse et moisissures. Ces dernières risquent de dégrader la toiture et d’abîmer les tuiles.

Une fois votre toit nettoyé, vous pouvez utiliser une couche de peinture anti-mousse. Cette peinture a l’avantage de protéger la toiture contre les mousses et les lichens. Elle réduit la quantité de matière organique qui se dépose sur le toit.

nettoyer-goutieres-avant-hiver

Enlever les débris des gouttières

Nettoyez les gouttières et les caniveaux pour éviter que l’eau se déverse sur le sol.
Une fois que les gouttières sont dégagées, faites couler de l’eau pour vérifier qu’aucun tuyau d’évacuation d’eau n’est bouché. En effet, dans le cas où le drainage du toit ne fonctionne pas correctement, l’eau risque de refouler jusque sous les bardeaux et causer des infiltrations dans la maison.

En cas de problème, il convient de l’éliminer au plus vite. Si vous avez bien accompli toutes ces opérations, votre toiture sera prête pour affronter les saisons à venir. Il est important d’entretenir votre toiture régulièrement pour qu’elle dure le plus longtemps possible. Une fois l’hiver passé, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour faire l’entretien de votre toiture.

Besoin d’aide ?
Nous pouvons vous aider à trouver une solution adaptée à votre situation. N’hésitez surtout pas à contacter notre équipe de professionnels en isolation et pose de menuiseries, pour toute demande d’informations, conseils ou devis gratuits.

Partagez sur les réseaux sociaux

Demande de devis
Étape 1 sur 2
Evaluations Google
4.9
Basé sur 214 avis
js_loader